Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fermentalg en bourse : les algues après pétrole

Suivie depuis plusieurs années, Fermentalg annonce son projet d'introduction en bourse sur Euronext Paris : les algues en bourse après le pétrole

Libourne – 17 mars 2014 – Fermentalg, société de biotechnologie industrielle spécialisée dans la production d’huiles et de protéines issues des microalgues, annonce l’enregistrement de son Document de base par l’Autorité des marchés financiers (AMF) sous le numéro I.14-040 en date du 14 mars 2014.

L’enregistrement du Document de base constitue la première étape du projet d’introduction en bourse de Fermentalg sur le marché réglementé d’Euronext à Paris sous réserve des conditions de marché et de la délivrance par l’AMF d’un visa sur le Prospectus relatif à l’opération.

L’exploitation industrielle des microalgues

Fermentalg est aujourd’hui au coeur d’une nouvelle révolution industrielle née de l’exploitation des microalgues. Grâce à leurs propriétés exceptionnelles, les microalgues s’inscrivent comme une alternative durable face à l’épuisement programmé de deux ressources naturelles majeures : les réserves marines et le pétrole.

Fermentalg est le seul acteur industriel positionné sur la technologie d’exploitation des microalgues de dernière génération, dite de mixotrophie à dominante hétérotrophe. Cette technologie de rupture, brevetée, repose sur la parfaite compréhension des caractéristiques des microalgues.

Nutrition, cosmétique, chimie verte, etc. : un océan d’opportunités à conquérir

Cette nouvelle technologie industrielle permettant la production d’huiles et de protéines issues des microalgues, trouve de très nombreux débouchés sur des marchés mondiaux en forte croissance : la nutrition, la cosmétique et la santé, l’alimentation animale, la chimie verte et l’énergie.

Afin d’accélérer sa conquête industrielle et commerciale, Fermentalg a fait deux choix stratégiques forts :

 adresser en priorité les marchés à haute valeur ajoutée tels que la nutrition, en particulier le segment des acides gras essentiels (oméga-3 et oméga-6) attendu en croissance annuelle moyenne de +10% sur la période 2012 / 20231.

 nouer des partenariats avec des acteurs industriels de premier plan.

Cette première phase de développement sur les marchés à haute valeur ajoutée permet à Fermentalg de viser une génération rapide de cash-flow.

400 M€ de chiffre d’affaires annuel issus des technologies Fermentalg à un horizon de dix ans

Fermentalg a signé, dès 2011, une première co-entreprise industrielle et commerciale avec le groupe Sofiprotéol. La société a également noué un partenariat avec Polaris, expert mondial dans les lipides nutritionnels, pour la production et la vente d’oméga-6.

Fermentalg estime que les premières ventes de produits pourraient intervenir dès 2015 pour les oméga-3 et 2016 pour les oméga-6. Ce secteur de la nutri on humaine cons tuerait à un horizon de dix ans un chiffre d’affaires, issu des technologies de la société, supérieur à 400 M€ annuel, réalisé par Fermentalg et par les sociétés au capital desquelles elle détient une participation.

Outre ce premier marché, Fermentalg a également noué un partenariat avec le groupe Adisseo pour développer de nouvelles générations de protéines destinées au marché à fort volume de l’alimentation animale.

Une introduction en Bourse pour financer le déploiement industriel et commercial

Fermentalg dispose aujourd’hui d’une plateforme technologique intégrée permettant de piloter l’ensemble du process, depuis l’identification de la souche jusqu’au produit final. Cette expertise est solidement protégée par le dépôt de 20 familles de brevets, dont 16 directement attachées à la mixotrophie, ce qui fait de Fermentalg le leader mondial sur cette technologie.

Au-delà des expertises complémentaires des 46 collaborateurs de la société installés sur le site de Libourne (Gironde), Fermentalg a construit un écosystème regroupant des partenaires scientifiques, techniques et industriels. La société a également intégré des programmes collaboratifs parmi lesquels EIMA (dont elle est chef de file) et Algraal (piloté par SEPPIC, groupe Air Liquide).

Après l’implantation, début 2014, du 1er fermenter industriel mixotrophe (...)

Source Communiqué FERMENTALG

Tag(s) : #environnement

Partager cet article

Repost 0