Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stress environnementaux et biosurveillance des milieux aquatiques

Trois unités de recherche du nord de la France viennent de se regrouper pour créer l'UMR "Stress environnementaux et biosurveillance des milieux aquatiques".

L’Ineris, l’Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) et l’Université du Havre (ULH) viennent de s’associer pour créer l’unité mixte de recherche (UMR) Sebio « Stress environnementaux et biosurveillance des milieux aquatiques ». Ses objectifs ? Permettre une meilleure compréhension des mécanismes toxiques afin de développer des biomarqueurs chez différents organismes qui pourraient ensuite être utilisés comme indicateurs pour la surveillance des milieux aquatiques. Les trois équipes de recherche concernées collaborent déjà depuis quelques années mais la création d’une UMR est une étape supplémentaire. « Sur cette thématique, il y a déjà des équipes à Bordeaux ou à Lyon mais il n’y avait rien au nord de la Loire », détaille Jean-Marc Porcher, responsable de l’unité écotoxicologie in vitro et in vivo de l’Ineris et directeur adjoint de la nouvelle UMR. Avec cette nouvelle structure, les partenaires espèrent obtenir plus de visibilité à l’international grâce à un spectre d’activités large et complet. « Nous sommes spécialisés sur les poissons et nos partenaires plutôt sur les invertébrés. Par ailleurs, le laboratoire d’écotoxicologie-milieux aquatiques de l’ULH développe des outils en milieu estuarien et marin et nous en eau douce. Enfin, nous sommes plutôt dans l’application d’outils dans un cadre réglementaire et nos partenaires plutôt dans la recherche fondamentale », ajoute Jean-Marc Porcher. Les trois unités mettront leurs moyens expérimentaux en commun tels que la plateforme de mésocosmes de l’Ineris ainsi que les plateaux techniques de cytométrie environnementale Mobicyte et de biologie cellulaire et protéomique Presen.

Pour en savoir plus :

PRB

Crédits de l'illustration : Ineris

Partager cet article

Repost 0