Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

elon Alstom, son dernier bébé l'AGV pour Automotrice Grande Vitesse, qui fait les Unes des pages de nos quotidiens, est le symbole de l'excellence francaise en matière de train durable. Un train respectueux de l'environnement ?

image ecolo-trader.fr 

 

 AGV : faible emetteur de CO2

Les problématiques environnementales, accentuées par les tensions sur le coût de l’énergie et l’urbanisation croissante, ont guidé les ingénieurs d’Alstom tout au long de la conception et du développement de l’AGV. De plus les temps de deplacement avec l'avion s'allonge entre embarquement méticuleux pour des raisons de sécurite et perturbation de trafics (sur-charge de trafic, météo capricieuse ou grèves...) et peut redonner l'avantage au train. Il faudrait donc le comparer à l'arrivee de l'A380 dans l'aviation civile...

 

 

L'AGV d'Alstom facilement recyclable

Dès le départ les enjeux environnementaux ont été pris en compte et les usines ont été integré aux efforts de développement durable de l'entreprise, avec différentes normes de certification pour la régulation de consommation d'énergie ou la gestion des déchets et de l'eau lors du confectionnement et du montage de l'automotrice.

 

 

 image ecolo-trader.fr
 l'AGV d'Alstom proposerait la solution la plus "économique" en émission de CO2 par passagers / km

 

 

Alstom : des enjeux intégres dès le départ 

Pour le train en lui meme, l'AGV utilise à près de 98% des matériaux facilement réutilisables (aluminium, acier, cuivre, verre, mais aussi bois et chanvre) et dont la duree de vie du train est rallongee jusqu'a pres de 20% par rapport a un TGV. 

Des materiaux composites pour alleger le poids (de 50 tonnes) et donc alleger la consommation d'energie de pres de 10% par rapport aux TGV existants. Le nombre de passagers par trame ayant et augmente.

 

Un defit pour Alstom : se demarquer encore plus de l'avion

C'est un mode de transport conforme aux impératifs du développement durable, avec de très faibles émissions de gaz à effet de serre (dont CO2 et polluants). Il n’émet que 2,2 g/km/passager, soit 13 fois moins qu’un bus (30 g), 50 fois moins qu’une automobile (115 g) et 70 fois moins qu’un avion (153 g).

 

 image ecolo-trader.fr

 L'AGV : Automatrice Grande Vitesse d'Alstom



 

Mais aussi, en développant de nouvelles technologies appliquées au monde du rail :

 

Frein à récupération d’énergie

L’AGV est également capable de produire et d’utiliser sa propre électricité. Son système de freinage combine un frein rhéostatique et un frein à récupération d’énergie. Lorsque l’énergie générée par les moteurs lors des phases de freinage n’est pas consommée par le train, elle peut être renvoyée sur le réseau électrique national. Lors des phases de freinage, la puissance restituée peut atteindre 8 MW.


Recherches aéroacoustique poussées

La réduction des nuisances sonores est un autre aspect environnemental auquel les ingénieurs d’Alstom se sont particulièrement intéressés. Un train actuel qui roule à 330 km/h produit deux fois plus de bruit qu’à 300 km/h. Outre l’utilisation de matériaux isolants et l’emplacement des bogies qui limitent les bruits de roulement, l’AGV bénéficie de recherches sur l’aéroacoustique du train, et notamment celle de la voiture de tête. Résultat : le confort acoustique de l’AGV à 360 km/h a été maintenu au même niveau que celui de ses principaux concurrents à 300 ou 320 km/h, grâce à la forme de son nez et à l’ajout de déflecteurs d’air sur les bogies.

Le bilan carbone a été donc extrêmement réduit, avec les différentes techniques tout au long du processus d'élaboration, à la réalisation : l’AGV a été conçu par Alstom pour répondre au mieux aux problématiques environnementales actuelles, avec succés.

 

 

image ecolo-trader.fr

 

Air France-KLM envisagerait de relier à partir de 2011 ses hubs de Roissy et Schipol, à Amsterdam, avec une ligne à grande vitesse fonctionnant grâce à des AGV, alors que Véolia vient de recevoir son agrément pour faire circuler sur les voies ferrée de France, des trains passagers.

 

 

 

Source : Alstom, AirFrance KLM

 

 

Tag(s) : #mobilité durable

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :