Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'usine d'assemblage de l'A350 est inaugurée demain par le Premier ministre à Colomiers. Elle est entièrement chauffée au bois, et comporte 22 000 m2 de panneaux photovoltaïques. Mille ouvriers y travaillent déjà.

 

Airbus-A350-ecofriendly.jpg

 

On peut faire de la haute technologie en respectant l'environnement. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'en rendra compte demain matin. L'usine d'assemblage de l'A350 à Colomiers est une énorme Maison Basse Consommation : 22000 m2 de panneaux photovoltaïques sur les toits, qui fournissent 55 % de l'électricité de l'usine ; deux chaudières géantes de 6 Mégawatts chacune, alimentées par 22 000 tonnes de bois par an, pour chauffer l'ensemble (74 000 m2, soit 10 terrains de foot).

 

usine-durable-a350.jpg

 

«Avec 558 commandes fermes, et près de 6 000 avions à construire sur les vingt prochaines années, l'usine se devait d'être exemplaire en matière énergétique», indique-t-on chez Airbus.

 

 

Panneaux solaires et chauffage bois

Le bois utilisé pour alimenter les chaudières provient d'une coopérative de Midi-Pyrénées, la Cofogar. Il sera issu à 70 % de plaquettes forestières (bois broyé en petits morceaux) et à 30 % de déchets de l'industrie du bois, selon Airbus. Ce chauffage au bois permettra d'obtenir un prix du combustible deux fois moins élevé que celui du gaz.

 

Écologie peut rimer avec productivité. Dans sa conception même, l'usine de Colomiers permettra de gagner du temps. Et donc, de l'argent, voire de l'énergie. L'usine est construite en forme de «L», contrairement aux chaînes d'assemblage de l'A340 et de l'A380, linéaires. Elle se veut aussi novatrice que l'avion lui-même. «L'A350 est fabriqué différemment des autres avions. On partira du fuselage, dont les postes seront fdans le creux du «L». Et ce qui est innovant, c'est que pendant qu'on fixera les ailes au fuselage, on pourra mettra en place les sièges et tout le mobilier intérieur des avions. On va donc gagner en délai», explique Francis Cardete, l'architecte toulousain du bâtiment.

 

A350.jpg

 

«En 2018, soit quatre ans après la première livraison commerciale, l'usine de Colomiers produira 10 avions par mois», explique-t-on chez Airbus. Deux avions sont en cours d'assemblage en ce moment dans l'usine : le premier est destiné aux premiers essais statiques, et le second aux premiers essais en vol. «À plein régime, l'usine produira 10 avions par mois».

 

A350 Premiers essais en 2013

Un nouvel Airbus va voler dans le ciel toulousain, en 2013. L'A350 consommera 25 % de carburant en moins par rapport aux modèles actuels, grâce notamment à l'utilisation de matériaux composites, dont 53 % de carbone. Les pièces produites en Espagne, Royaume-Uni et Allemagne seront assemblées à Colomiers.

 

 

 

Source : Article LaDépchêche par Cyril Doumergue

Tag(s) : #PME vertes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :