Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présenté en février 2010, le Plan de lutte contre les algues vertes prévoit l’organisation du ramassage et le traitement des algues qui apparaissent, tous les ans, dans huit baies bretonnes. La baie de Lannion qui a signé la charte de mise en œuvre du plan le 1er juillet 2011, devrait bientôt être suivie par Saint-Brieuc et par les 6 autres baies d’ici la fin de l’année.

 

pollution-riviere-mer

ALGUES VERTES : le plan

Sur la base des conclusions du rapport rendu par la mission interministérielle, le gouvernement a adopté un plan d’actions, sur la période 2010-2015, en vue d’améliorer la gestion des algues et d’en prévenir la prolifération en réduisant les flux de nitrates arrivant à l’exutoire des bassins versants.

Le plan concerne les 8 baies « algues vertes » identifiées dans le SDAGE (Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux) du bassin Loire-Bretagne. 

Deux baies, celle de Saint Brieuc et celle de Lannion, appliqueront le plan de façon anticipée, en tant que baies pilotes.

Il comprend 3 volets :

  • Un volet sécurisation , portant sur l’amélioration des connaissances et la gestion des risques
  • Un volet relatif aux actions curatives : amélioration du ramassage et développement des capacités de traitement des algues échouées
  • Un volet préventif comprenant les actions à mettre en oeuvre pour limiter les flux d’azote vers les côtes .

Ce plan est mis en oeuvre grâce à un accompagnement financier important de la part de l’Etat, des collectivités territoriales, de l’agence de l’eau Loire Bretagne et de l’ADEME. Il s’appuie sur un engagement contractuel, encadré, de tous les acteurs concernés, notamment au travers de divers appels à projets et comprend également un renforcement des actions de contrôles.

Qu’est-ce que le phénomène d’algue verte ?
Le phénomène, qui apparaît chaque année de mai à octobre, est dû à la combinaison de trois facteurs : 

- géographie propice : baies fermées ou confinées (Baie de Saint Brieuc ou de Saint-Michel en Grève) ;

- température de l’eau et éclairement suffisant (baies sableuses peu profondes) ;

- surcharge en azote de l’eau des rivières qui se jettent dans ces baies

Source : http://www.developpement-durable.gouv.fr 

Tag(s) : #environnement

Partager cet article

Repost 0