Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’objectif de la Semaine est de sensibiliser tout un chacun à la nécessité de réduire la quantité de déchets générée et donner des clés pour agir au quotidien aussi bien à la maison, au bureau ou à l’école, en faisant ses achats ou même en bricolant. Les petits gestes, qui font les grandes rivières ...

 

Logo de la Semaine Européenne de la Réduction des déchets

 

 

 

 

 

 

 

 

Le concept de la Semaine est basé sur la prévention des déchets c'est-à-dire avant que ce dernier ne soit produit, car le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

La prévention des déchets c’est donc agir pour ne pas produire les déchets enconsommant mieux(consommation de produits peu emballés, écolabellisés), enproduisant mieux(production de produits éco-conçus), enprolongeant la durée de vie des produits(réparation et don) et enjetant moins(compost par exemple) !

La Semaine s'adresse aussi bien aux administrations et collectivités, aux associations, qu'aux scolaires et au grand public.Tout le monde peut agir !

La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, inscrite dans le cadre de la campagne nationale "Réduisons nos déchets, ça déborde", est un moment fort de mobilisation.

 

Que contient ma poubelle ?

Que trouve-t-on dans nos poubelles ?

Les emballages (carton, plastique, verre) constituent une part importante de nos déchets mais ont tendance à diminuer depuis 1993 : ils sont passés de 39 à 32%.
Les textiles sanitaires (couches, lingettes, mouchoirs papier...) ont eux augmenté de façon significative pour constituer près de 9% de notre poubelle, soit
34 kg / an / hab.

Enfin la quantité de certains composés toxiques a baissé de façon importante depuis 1993, probablement du fait de la progression des collectes sélectives des déchets dangereux diffus et d'une meilleure conception de nombreux produits.

 

ademe

 

 

Afin d’atteindre les objectifs du Grenelle qui visent à produire moins de déchets, à en recycler beaucoup plus, tout en diminuant le recours au stockage et à l’incinération, un effort est à produire pour :
 
  • Limiter le gaspillage de ressources
Le gisement concerné par des gestes simples de prévention (tels le compostage domestique, le Stop-Pub, la limitation des impressions bureautiques,…) représente 39 % de l'ensemble des ordures ménagères, soit environ 150 kilos par habitant et par an. On relève notamment dans ce gisement 7 kilos de produits alimentaires non consommés, encore emballés.
  • Favoriser le compostage
Concernant les déchets organiques (matières putrescibles et papiers-cartons), jusqu'à 52 % des ordures ménagères résiduelles, soit 164 kilos par habitant par an, pourraient être valorisées en combinant compostage domestique et filières collectives de gestion biologique (compostage ou méthanisation). La part des seuls déchets putrescibles représente aujourd’hui 125 kilos par habitant par an,soit 40 % en poids de la poubelle grise.
  • Ne pas négliger le tri sélectif
Un engagement plus marqué des Français, un meilleur respect des consignes de tri, ainsi que le développement de nouvelles technologies de valorisation pourraient permettre d’extraire des poubelles grises jusqu’à100 kilos par habitant par an de déchets tels que papiers, cartons, plastiques, métaux… Le verre représente encore de l’ordre de 20 kilos par habitant par an dans les ordures ménagères résiduelles.

 

 

Source : L'ADEME et http://www.reduisonsnosdechets.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #environnement

Partager cet article

Repost 0