Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après l'empreinte carbone, voici l'empreinte en eau ou l'empreinte hydrique. Lors du Forum Mondial qui s'est tenu récemment à Marseille, les industriels et gouvernements ont pu débattre des enjeux liés à l'eau, cette ressource vitale.

 

empreinte-hydrique.jpg

 

Empreinte hydrique : définition

Empreinte hydrique qu'est ce que c'est ? Inégalement répartie sur terre, l'eau est une besoin vital. Néanmoins pour chaque produit, il a fallu consommer de l'eau. Ce besoin en eau peut-être calculé comme l'empreinte carbone. Cette consommation d'eau nécessaire à l'élaboration d'un produit d'amont jusqu'au consommateur final définit l'emreinte en eau.

 

 

empreinte-hydrique-definition.jpg

 

 

Empreinte hydrique : exemples 

Voici quelques exemples de demande en eau ou d'empreinte hydrique pour des produits de consommation courante :

  • Un litre de lait exigerait 5 à 7 litres d’eau pour être produit. 
  • Une simple tasse de café consommerait 140 litres d'eau. 
  • Un kilo de papier absorberait 300 litres et,
  • une voiture 450 000 litres ! 

Mais la palme reviendrait au secteur énergétique. La fracturation d’un puits de gaz de schiste au Texas, grâce à la technologie dite de fracturation hydraulique, exigerait jusqu’à 50 millions de litres d’eau pour les cas les plus extrêmes !

 

recharge souple arbre vert nettoyant multisurface

Recharges souples écologiques concentrées

de l'Arbre vert

 

Empreinte hydrique : les bonnes pratiques

Certains industriels en ont déjà pris conscience comme Novamex, qui fabrique les produits écologiques L'Arbre vert, qui a un ambitieux programme pour réduire son empreinte hydrique. Son usine en Poitoux, est d’ailleurs engagée dans un processus d'optimisation de sa consommation d'eau et de sa préservation de la ressource.

Pour fabriquer tous les jours dans son usine française les produits d'entretien écologiques (lessives, nettoyants, adoucissants, produits WC, vaisselle main ...) et d'hygiène écologique (crème lavante mains, gel douche, schampooing ...) les processus ont été repensés.

Depuis quelques années aussi, la marque écologique leader sur son marché, a réussit le lancement des gammes en recharges souples à diluer et surtout concentrées. Ces dernières permettent une meilleure répartition de la demande en eau sur chaque point d'utilisation et moins sur l'usine de production. L'ensemble de ces mesures a pu aboutir à une économie substentielle de près de 15% de la ressource en eau.

Concernant la préservation de la ressource, Novamex s'est dotée d'une usine ultra performente auprès d'un professionnel de l'eau et de l'environnement (Véolia), afin de mieux traiter les effluents envoyés à leur station d'épuration. De plus des contrôles des eaux souteraines et superficielles sont régulièrement éfectués afin d'en mesurer la qualité.

 

 

Bientôt nous verrons apparaître une bourse de l'eau à la manière du CO2. Les industriels qui ne feront pas attention à la ressource devront s'imposer rapidement un strict contrôle avant d'être financièrement punis.

 

 

Source : http://www.worldwaterforum6.org/fr et http://www.arbre vert.fr 

 

 

Tag(s) : #environnement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :