Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exposition à la radioactivité nucléaire en France. Chaque français, tous les français, sont exposés à la radioactivité. Quelle soit naturelle ou "artificielle". Voici les informations relatives à la radioactivité à laquelle nous sommes exposés quotidiennement avec l'échelle publiée par l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (l'IRSN).

 

exposition-radioactivite-faibles-doses.jpg

 

 

Quand est-on exposé à de faibles doses de radioactivité ?

 

Il existe de nombreuses sources d’exposition à la radioactivité. Naturelle, provenant par exemple du granite qui contient d’infimes traces d’uranium, lequel, en se désintégrant, produit du radon, un gaz radioactif qui émane de la roche et se retrouve naturellement présent dans notre atmosphère. D’autres sources sont artificielles. Ainsi des travailleurs du nucléaire ou encore des professionnels de santé sont-ils exposés. Tout comme une personne se prêtant à des examens d’imagerie médicale, comme une radiographie ou un scanner.

  

 

exposition-radioactivite-faibles-doses

echelle des expositions sur l'homme à la radioactivité

 

 

 

 

D’où vient ce chiffre de 100 mSv (millisieverts) ?

 


Les études épidémiologiques menées pendant plus de soixante ans sur près de 90 000 survivants des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki ont montré avec certitude que le risque de cancers augmente chez les personnes ayant reçu une dose de rayonnements ionisants supérieure à 100 mSv de manière significative. On a aussi évalué l’effet déterministe (brûlures…) qui s’observe lors d’une irradiation massive et de courte durée.

 

En revanche, en deçà de 100 mSv, les études n’ont pas établi de façon indiscutable l’existence d’une relation entre dose de rayonnements et risque de cancers ou maladies non cancéreuses notamment en raison des incertitudes qu’accompagnent ce type d’étude. C’est pourquoi cette valeur de 100 mSv a été choisi pour définir schématiquement le domaine des « faibles doses ».

 

1 sievert = 1 000 millisieverts

  

Le sievert (Sv), en hommage au suédois Rolf Sievert et à ses recherches sur les effets biologiques des radiations, est l’unité qui sert à quantifier le risque lié à une exposition à des rayonnements ionisants.

  

Alors que le becquerel (Bq) mesure l’activité de la matière nucléaire et que le gray (Gy) mesure la dose physiquement absorbée par la matière, le sievert permet, quant à lui, d’évaluer l’impact du rayonnement sur la matière vivante. Ainsi peut-on comparer l’effet d’une même dose délivrée par des rayonnements de nature différente à des organismes, des organes ou des tissus qui n’ont pas la même sensibilité aux radiations.  

 

Carte de France des centrales nucléaires 

Voici la situation géographique sur la carte de France des centrales nucléaires en activité. La centrale de Fessenheim dont la date d'arret prévu était pour les années 2020, devrait selon toute vraissemblance être arrété avant.


parc nucléaire français - carte de France des centrales n

Carte de France des centrales nucléaires

 

 

Source : http://www.irsn.fr  et carte Reuters

 

Tag(s) : #santé

Partager cet article

Repost 0