Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon Novethic, un nuage sombre recouvre la baie de Hong Kong et les taux de pollution atteignent des niveaux records. Les chiffres sont alarmants : l'air est deux fois plus pollué qu'à Londres et trois fois plus qu'à New York. Si rien n'est fait, Hong Kong pourrait perdre sa place de carrefour du commerce international en Asie.

irritant croix saint Andre

La pollution de Hong Kong pourrait lui coûter cher

A Hong Kong, 2010 comptera déjà comme une année noire. En mars, le taux de pollution a atteint un record. Plus de deux fois supérieur au niveau d’alerte de 2008. On est ainsi passé de 202 à 500 en deux ans sur l’échelle de pollution mise en place par le gouvernement. Les autorités demandent aux personnes les plus faibles de rester chez elles et les écoles ont supprimé les activités sportives. De quoi jeter un voile noir sur la réputation de la ville : « si Hong Kong veut garder sa place de Cité internationale, elle doit impérativement être plus active et efficace dans la lutte contre la pollution, tonne Richard Vuylsteke, président de la puissante Chambre de Commerce américaine à Hong Kong. C’est une nécessité pour tous et c’est aux politiques de régler ça ».

Ce ralliement tardif de la communauté d’affaires fait sourire les défenseurs de l’environnement. Longtemps marginalisés dans cette capitale du business, ils voient en ces nouveaux alliés l’occasion de faire enfin changer les choses. Il faut dire que plusieurs multinationales commencent à s’inquiéter. Certains expatriés rechignant à s’installer avec femme et enfant dans une ville aussi polluée, lui préférant Singapour sa grande rivale.  Fait exceptionnel, il y a quelques semaines, des hommes d’affaires se sont même mués en écologistes pour signer une pétition afin de demander au gouvernement d’agir rapidement.

 

 

Pertes économiques et sociales

Le signal d’alarme a été tiré par l’un des spécialistes de la pollution dans la région.

 

(...)

 

 

Source : Novethic : La pollution de Hong Kong pourrait lui couter cher 

Tag(s) : #économie

Partager cet article

Repost 0