Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon Novéthic, les indicateurs de l'agriculture biologiques sont au vert : le bio ne connait pas la crise ! En 2009, le nombre d'exploitations bio a fait un bond de 24% par rapport à 2008 tandis que la consommation de produits bio a, elle, quasiment doublé en quatre ans pour atteindre 3 milliards d'euros. Extrait de l'article.

AB agriculture biologique

Le BIO ne connait pas la crise

 

 

A la présentation des chiffres de la filière bio pour 2009, la directrice de l’agence bio, Elisabeth Mercier, est enthousiaste : « cette année a marqué une amplification de la dynamique du développement de la bio ». Tant et si bien que pour le président de l’agence, Pascal Gury, qui est aussi agriculteur, « l’objectif de 6% de la SAU en bio, qui est un palier incontournable pour atteindre une véritable structuration de la filière, est à notre portée ».  

 

(...)


logo agriculture biologique europeenne

L'eurofeuille : nouveau logo de l'agriculture biologique Européen à partir de juillet 2010

 

 

Des terres de culture bio en expansion

Mais l’agence en veut pour preuve la volée de chiffres en tous genres dévoilée par l’agence. Ceux de la production d’abord. Ce qui frappe en premier lieu, c’est :

  1. la croissance des surfaces en conversion qui ont fait un bond de 86 % en 2009

  2. les surfaces certifiées bio ont seulement augmenté de 5%.

 

Au total, en incluant les surfaces en conversion, la France compte 677 513 hectares de terres bio, réparties sur 16 446 exploitations. Si l’an dernier, 621 agriculteurs ont décidé de stopper leur production bio, «chaque mois, ce sont en moyenne 300 exploitants qui s’engagent dans la bio. Nous n’avions jamais connu une telle progression et, au vu des premiers mois 2010, celle-ci est amenée à s’envoler », fait remarquer Elisabeth Mercier.

 

Dans le reste de l’Europe

Si l’on se replace dans le contexte de l’Union Européenne, la France est le cinquième producteur de bio (source Eurostat).

  • C’est l’Espagne qui fait figure de bon élève : avec  1,3 million d’hectares, il devient le premier producteur de l’Union Européenne

  • l’Italie (1 million ha).

  • Royaume-Uni, sa production comme sa consommation, sont en dents de scie.

  • l’Allemagne se rapproche, toute proportion gardée, de celui de la France : alors que sa production augmente lentement, sa consommation explose jusqu’à compter pour 30% des produits bio consommés dans l’Union Européenne.

Cependant, contrairement aux Français qui sont de gros consommateurs de produits bio - les deuxièmes d’Europe – les Italiens et Espagnols ne montrent pas un gros appétit pour ces derniers, souligne l’agence bio. Ainsi, en Italie, c’est la restauration collective, où 1/3 des repas servis dans les écoles contiennent des produits bio, qui tire en partie la demande.

 

 

Les produits bio semblent mieux se porter au Sud, notamment dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ou le Languedoc-Roussillon, qui a connu la plus forte augmentation nationale de sa surface agricole utile bio (+ 27,5%). Globalement, il faut tout de même remarquer que les 22 régions ont des croissances à deux chiffres (de 11 à 36%) concernant le nombre d’exploitations bio. Ainsi, 14 départements ont aujourd’hui une surface agricole utile bio supérieure à 6%, ce qui rapproche -lentement si ce n’est sûrement- la France de son objectif national de 6% en 2012.

 

(...)


Une consommation toujours en forme et la restauration collective se met au bio

(...)


 

Retrouvez l'intégralité de l'article sur Novéthic : le bio ne connait pas la crise

 

http://www.novethic.fr/novethic/planete/environnement/agriculture/la_bio_ne_connait_pas_crise/129521.jsp?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_content=novethicInfo&newsletter=ok

 

Source : Béatrice Héraud pour Novéthic

Tag(s) : #environnement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :