Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La pollution de l'espace proche sous influence de l'orbite terrestre reste toujours d'actualité. Si elle passe inaperçue pour nous, cela devient un réel problème pour les satellites actuels et futurs, car les débris ou épaves flottants peuvent les percuter et causer des dégâts irrémédiables. Pour preuve, ce satellite qui lui devrait quitter définitivement l'atmosphère pour revenir s'écraser sur Terre, mais ou ... ?

 

photo-satellite-UARS-qui-va-s-ecraser-sur-terre.jpg

 

UARS : ce satellite va s'écraser sur Terre

Un satellite va s'écraser sur Terre demain sans que l'on sache précisément où, ni à quelle heure. Ce satellite américain appelé UARS (Upper Atmosphère Research Satellite) avait été lancé en 1991 par la navette Discovery avec pour mission d'étudier l'atmosphère terrestre et de surveiller la couche d'ozone.

 

Pollution et dérives en orbite

Une mission qu'il aura parfaitement remplie jusqu'en 2005. Depuis, ce satellite est à la dérive dans l'espace dans l'attente de se désintégrer lors de son entrée dans l'atmosphère, comme tous les engins spatiaux.

Mais cette fois-ci, le satellite ne sera pas désintégré entièrement en raison de son imposante taille :

  • 11 mètres de long 
  • pour 6 tonnes, 
  • environ 500 kilogrammes de débris de UARS s'écraseront à la surface de la Terre,
  • pour le vendredi 23 septembre 2011
  • sur une zone d'environ 750 kilomètres de diamètre,
  • l'orbite du satellite étant comprise entre 57° nord et sud,
  • soit les deux hémisphères terrestres sont concernés.
La Nasa a prévu de communiquer sur la chute 12 heures, 6 heures et 2 heures avant l'arrivée du satellite. Mais, même deux heures avant, les ingénieurs ne pourront pas faire mieux que d'avancer une zone d'impact large de 12 000 km. Et ce n'est qu'à 20 minutes de la chute qu'ils pourront se prononcer précisément.

Selon la Nasa, la probabilité que quelqu'un soit touché par un débris est de 1 pour 3 200. Un risque très faible donc mais pas égal à zéro…

Le destin de UARS repose en tout cas la question de la gestion des déchets spatiaux et des risques de collisions dans l'espace.

 

UARS by NASA

UARS was launched Sept. 12, 1991, aboard space shuttle mission STS-48 and deployed on Sept. 15, 1991. It was the first multi-instrumented satellite to observe numerous chemical components of the atmosphere for better understanding of photochemistry. UARS data marked the beginning of many long-term records for key chemicals in the atmosphere. The satellite also provided key data on the amount of light that comes from the sun at ultraviolet and visible wavelengths. UARS ceased its productive scientific life in 2005. 

For live audio streaming of the teleconference, visit: 

http://www.nasa.gov/newsaudio


For more information about UARS, visit: 

http://www.nasa.gov/uars

 

Source : Ladépêche / www.nasa.gov 

Tag(s) : #environnement

Partager cet article

Repost 0