Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les autoroutes ferroviaires permettent de transporter des poids lourds sur des trains dédiés. Elles participent au développement économique des territoires et favorisent le report modal pour le transport de marchandises, et donc la transition énergétique. 

 

 

 

page3image1432
Carte de France des autoroutes ferrovières

Frédéric Cuvillier annonce ce mercredi 18 septembre la création de deux nouvelles autoroutes ferroviaires : 
-    l’autoroute ferroviaire qui reliera la Côte d’Opale (Calais) à la Côte Vermeille (Le Boulou). Le contrat portant sur l’achat des 102 wagons dédiés nécessaires a été signé ce jour, en présence de Frédéric Cuvillier, entre Alain Picard, directeur général de SNCF Geodis, l’opérateur de ce nouveau service,  et Robert Lohr, Président de Lohr S.A, qui fabrique les rames, pour un montant de 39 millions d’euros. 
L’autoroute ferroviaire Côte d’Opale – Le Boulou sera mise en place début 2015.  
-    l’autoroute ferroviaire Atlantique, entre Lille (terminal à Dourges dans le Pas-de-Calais) et Bayonne (terminal à Tarnos dans les Landes). Elle sera mise en service au début de 2016, pour un investissement de 400 millions d’euros. L’entreprise Lohr Industries recevra, à échéance de quelques mois, une commande de 278 wagons. 
Le dispositif permettra de reporter 85 000 poids lourds par an de la route vers le rail, réduisant ainsi les émissions de CO2 d’environ 75 000 tonnes. Il entraînera la création de 500 emplois, dont 75 emplois dédiés à l’exploitation et à la maintenance des wagons.

 

Les deux autoroutes ferroviaires existantes : 

 
-    Bettembourg (Luxembourg) – Le Boulou (Pyrénées Orientales) : cette autoroute ferroviaire, ouverte depuis 2007, a permis de transporter 55 000 poids lourds en 2012. Son trafic a augmenté de 9% au premier semestre 2013 par rapport au premier semestre 2012. Les rames de la future autoroute ferroviaire desservant les ports de la Côte d’Opale rejoindront cet axe existant jusqu’au Boulou. 

-    L’autoroute ferroviaire alpine : ouverte depuis 2003, entre Torbassano (Italie) et Aiton (Savoie), elle affiche également un trafic en croissance, en transportant désormais  25 000 poids lourds par an sur 175 km de voies. 

Pour Frédéric Cuvillier, « le lancement de ces deux nouvelles autoroutes ferroviaires illustre la volonté du Gouvernement de relancer le fret ferroviaire et le ferroutage en développant des services innovants. Ce sont des projets concrets, qui permettent à la fois de réduire le nombre de poids lourds sur nos axes routiers et autoroutiers, et donc de réduire la pollution de proximité et les émissions de gaz à effet de serre, tout en soutenant l’emploi dans le secteur de l’industrie ferroviaire et en permettant des créations d’emplois pérennes ».

 Télécharger le communiqué de presse (PDF - 83 Ko)

 

Source : www.developpement-durable.gouv.fr 

Tag(s) : #mobilité durable

Partager cet article

Repost 0