Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Durableo.fr suit l'aventure de cette formidable PME innovante LOIRA, depuis plusieurs mois et annonce aujourd'hui l'implantation de la societe dans le Sud-Est de la France après le succès de son pilote industriels en juin dernier.

 

 

loira logo

 

LOIRA : la société

La société LOÏRA installée à Toulouse et qui en partenariat avec l’Institut anticancéreux Claudius Regaud, l’Université Paul Sabatier et sous maîtrise d'ouvrage de l’Association Ampère,  ont validé leur process industriel de traitement de l'eau de tout produit xénobiotique : une révolution dans le monde des traitements conventionnels des xénobiotiques.

Baptisé Loïlyse par la PME innovante toulousaine LOÏRA, le procédé vise à éliminer les composants actifs chimiques applelés xénobiotiques, qui résistent aux techniques actuelles d’épuration des plus grandes sociétés actuelles qui traitent et assainissent l'eau. 

 

Les xénobiotiques : Un xénobiotique (à l’origine, le terme vient de xénobiose, du grec ancien ξενος « étranger » et βιος « vie ») est une substance qui est étrangère à l’organisme vivant.  

Liste des xénobiotiques : le comité de pilotage a donc validé le succès de ce procédé sur 7 familles de produits :
– Hormones
– Antalgiques
– Anti-inflammatoires
– Antibiotiques
– Parabènes
– Pesticides
– Molécules utilisées en chimiothérapie

 

 

Loira-traitement-epuration-eauDéveloppement de la société

 Pour accélérer son développement national et confirmer sa politique de proximité avec ses clients, Loïra vient d'ouvrir une agence dans la région Sud-Est, à Saint-Maximin la Sainte-Baume (Var), à une quarantaine de kilomètres d'Aix en Provence.


Loïra a identifié ce secteur géographique comme marché à fort potentiel. La PME toulousaine y a déjà remporté 5 affaires, dont, tout récemment, la co-construction de la station d'épuration de Saint Vallier de Thiey (Alpes-Maritimes) sur la base d'une solution technique de filtration membranaire. " Nous avons été retenus pour notre savoir-faire dans la résolution de problématiques complexes, notamment l'exigence de niveau de rejet et des contraintes liées à l'exiguïté du site " indique Jacques Debuire, son PDG.

Le dirigeant a confié à Elise-Anne Hiver-Adreit la responsabilité de la Direction Régionale Sud-Est. Ingénieur en hydraulique et spécialisée en traitement des eaux, Elise-Anne Hiver-Adreit travaille depuis 16 ans dans la construction et la maîtrise d'œuvre de stations d'épuration avec une expérience notamment dans un grand groupe en France et à l'étranger.

A l'issue de sa première année d'exercice, l'agence devrait atteindre un chiffre d'affaires de 7 à 8 millions d'euros. 2 embauches sont envisagées d'ici fin 2010.

 

 

 

 

Article sur la société Loïra :

Tag(s) : #PME vertes

Partager cet article

Repost 0