Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Etat Marocain avec ses appels d'offre pour les énergies renouvelables aiguise des appétits. Il souhaite porter le taux à 42% en approvisionnement issue des énergies propres. Pour l'éolien, après Théolia, c'est au tour du belgo-néerlandais WindVision de créer à Rabat la Compagnie marocaine des énergies. La société a déjà commencé le recrutement et la formation de ses ingénieurs. Des sites potentiels sont identifiés dans la région d'Essaouira et de Tétouan.

 

parc éolien Tétouan

 


WindVision : cap sur le Maroc

Le groupe belgo-néerlandais WindVision, spécialisé dans les métiers liés à l’énergie éolienne, jette son dévolu sur le Maroc. Cette société, née en 2002, vient de planter son étendard à Rabat à travers la Compagnie marocaine des énergies (CME). Cette première filiale en dehors de l’Europe est chargée de construire une ferme éolienne au Royaume à partir de 2014. 

 

WindVision qui a déjà démarré le recrutement et la formation d’ingénieurs marocains, a d’ores et déjà identifié des sites potentiels, notamment dans la région d’Essaouira et Tétouan.

Les études préliminaires devraient durer plusieurs mois, notamment pour ce qui est des impacts environnementaux et les rendements énergétiques qui dépendent principalement de la vitesse des vents. Ce qui augure d’un lancement de travaux en 2013 pour un premier site de 250 mégawatts, logiquement dans la région de Tétouan où CME est le plus en avance. L’investissement devrait tourner autour de 2 milliards de DH et constituera sans doute l’un des engagements les plus importants d’une compagnie belgo-néerlandaise au Maroc.

 

WindVision dispose déjà d'une production d'énergies renouvelables de 500MW en Europe.



Maroc : cap sur l'éolien onshore
Le Maroc souhaite développer des champs éoliens onshore avec des appels à projets comme sur les sites de Tanger, Tétouan et Tarfaya et Taza, qui sera la 4ème province marocaine doté d’un parc de production d’énergie à partir de la technologie de l’éolien. Le Royaume va porter sa puissance électrique installée, d’origine éolienne, de 280 MW en 2010 à 2 000 MW à l’horizon 2020.

 

L’arrivée de WindVision, dans la foulée d’autres opérateurs européens tels Theolia et La Compagnie du Vent, , GDF Suez ( parc de 45 éoliennes, d’une capacité de 135 MW, près de Dar Chaoui à 30 kms à l’est de Tanger prévu pour Décembre 2012) ou encore parallèlement à d’autres qui tâtent le marché marocain à travers les appels d’offres de l’Office national de l’électricité (ONE), confirme l’attrait du nouveau cadre réglementaire marocain, en particulier la loi 13/09 sur les énergies renouvelables.

 

Un quatrième parc éolien d’une capacité de 150 MW, sera situé dans la région de Taza et sera constitué de 75 éoliennes, pour un coût de 3 milliards de dirhams (262,2 millions d’euros). Appel d'offre en cours. Résultat d'ici Avril 2012.

 

 

Source : La Vie éco www.lavieeco.com

 

Tag(s) : #NRJ vertes

Partager cet article

Repost 0