Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'accident ou plutôt les accidents sur les centrales nucléaires successifs au Japon, remettentà nouveau le problème de la sûreté nucléaire dans chaque pays et en France notamment, quand celle-ci représente actuellement près de 75% de notre production d'électricité. Voici les réflexions et proposition d'un think tank ou association de réflexion sur ce thème appelé NégaWatt. Comme le rappelait François Lenglet Rédacteur en Chef de La Tribune, "la vraie énergie propre est celle qu'on ne consomme pas".

 

negawatt.jpg

 

 

L'association NEGAWATT

L'association négaWatt pour objectif de promouvoir et développer le concept et la pratique "négaWatts" à tous les niveaux de notre société. Elle souhaite ainsi contribuer à la protection de notre biosphère, à la préservation et au partage équitable des ressources naturelles, à la solidarité et la paix par le développement harmonieux des territoires.

 

L'association est présente pour : 

  1. faire connaître les nouvelles pistes concrètes et accessibles à la "production de négaWatts", 
  2.  initier tous les citoyens à la démarche proposée et faire évoluer dans ce sens notre société, 
  3.  s'assurer de la réalité des engagements politiques pris sur l'énergie.

Elle est animée par la Compagnie des négaWatts, un collège d'une vingtaine d'experts et praticiens, impliqués à titre professionnel dans la maîtrise de la demande d'énergie ou le développement des énergies renouvelables. Tous s'expriment et s'engagent à travers l'association négaWatt à titre personnel et indépendant.

 

 

En matière d’énergie, toutes les prévisions actuelles sont fondées sur l’hypothèse que la croissance économique des années passées va continuer au cours du 21e siècle.

Comme si…

Comme si cette croissance pouvait perdurer à jamais dans le cadre limité de notre biosphère. Comme si notre consommation d’énergie devait croître indéfiniment, et la production correspondante indéfiniment suivre !

Pourtant, à l’évidence, ce n’est pas possible :

  • les réserves d’énergies fossiles sont dérisoires : quelques décennies de pétrole et de gaz au rythme de consommation actuel, un peu plus pour le charbon. C’est très peu au regard du temps nécessaire à la transformation de nos systèmes énergétiques, 
  •   l’usage massif de ces mêmes ressources déstabilise le fragile équilibre de la biosphère et menace notre climat : pour revenir à une situation viable nous devons diviser par 4 ou 5 nos émissions de gaz à effet de serre, et donc nos consommations d’énergies fossiles, 
  •  même les prévisions les plus “optimistes” du Conseil Mondial de l’Énergie évaluent au maximum à 8 % la part du nucléaire dans le bilan mondial en 2050. L’énergie nucléaire n’est donc une solution ni au problème de l’effet de serre, ni à l’épuisement des énergies fossiles. Quelle que soit sa contribution future, le problème des déchets et le risque d’un accident majeur constitueront toujours une menace considérable, et la prolifération des matières radioactives une entrave à la paix. 
  •  la plupart des technologies promettant l’abondance énergétique (fusion, centrales solaires sur orbite, surgénérateurs…) ne verront au mieux le jour que dans un demi-siècle. Si tant est qu’elles puissent tenir leurs promesses, elles seront de toute façon très coûteuses. L’humanité ne peut faire le pari d’attendre les bras croisés : nous devons agir dès aujourd’hui. 
  •  le spectre de la pénurie dans les pays riches conduira de plus en plus à la guerre pour le contrôle des ressources d’énergie. Si rien ne change, toutes les stratégies énergétiques mondiales mèneront à la marginalisation définitive des pays les plus pauvres.

 

Face à ce constat, nous avons un impératif, mais aussi une raison d’espérer : changer notre regard sur l’énergie.

Mieux consommer au lieu de produire plus.

Cette démarche de bon sens permet de découvrir une ressource, nouvelle et cachée, mais gigantesque : les négaWatts, qui représentent l’énergie non-consommée grâce à un usage plus sobre et plus efficace de l’énergie.

Le potentiel de “production” de négaWatts est supérieur à la moitié de la consommation mondiale actuelle d’énergie avec des solutions aujourd’hui disponibles et fiables et de multiples avantages induits : absence de pollution et de nuisances, décentralisation, création d’emplois, responsabilité, solidarité, paix…



 

La “démarche négaWatt” se décline en 3 temps :

 

  • la sobriété énergétique à tous les niveaux de l’organisation de notre société et dans nos comportements individuels pour supprimer les gaspillages absurdes et coûteux.
  •  l’amélioration de l’efficacité énergétique de nos bâtiments, de nos moyens de transport, de tous les équipements que nous utilisons, afin de réduire les pertes, pour mieux utiliser l’énergie et en augmenter les possibilités.
  •  enfin, la production à partir d’énergies renouvelables, par définition inépuisables, décentralisées et à faible impact sur notre environnement. Le temps presse pour nous engager dans une telle démarche : les trois décennies qui viennent seront cruciales pour rompre avec la croissance immodérée de nos consommations et réaliser une vraie solidarité entre les peuples à travers un modèle énergétique équitable, facteur essentiel d’une paix durable. Nos gouvernants semblent l’avoir compris tout récemment, quand ils ont dit : “notre maison brûle, et nous regardons ailleurs”. Il s’agit désormais de passer des paroles aux actes, pour mettre en cohérence nos façons d’utiliser et de produire l’énergie afin de préserver notre unique lieu de vie : la Terre.

 

Notre avenir énergétique sera sobre, efficace, renouvelable. Et cet avenir commence aujourd’hui.

 

L'Association est soutenue par de nombreuses association et mouvements engagés tels que le WWF France ou L'Alliance pour la Planète.

 

 

Dans ce sens par esemple, BOUYGUES vient d'inaugurer pour sa filiale ETDE un immeuble de bureau de 10.000 m² à Montigny-le-Bretonneux -immobilier tertiaire- labélisé Bâtiment Basse Consommation -BBC- Efinergie. Seulement le dixième bâtiment en France à optenir un tel label. Du chemin reste donc à parcourir  ...



 

 

Source : www.negawatt.org et

 

téléchargez l'appel négawatt

L'Appel négaWatt pour un avenir énergétique sobre, efficace et renouvelable (pdf - 52 ko)



Téléchargez et diffusez les documents, études et propositions de l'association.

 

 

L'Appel négaWatt pour un avenir énergétique sobre, efficace et renouvelable 



Elle rassemble aujourd'hui plus de 250 membres, et tous ceux qui adhèrent pleinement à son Appel et souhaitent soutenir son action à titre individuel.

Tag(s) : #NRJ vertes

Partager cet article

Repost 0