Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La lutte contre le changement climatique rebat les cartes dans le bâtiment. Dans un secteur qui consomme 40 % de l'énergie en France et génère 25 % des émissions nationale de CO2, les opérateurs immobiliers sont appelés à innover pour construire des bâtiments répondant à la nouvelle norme basse consommation (BBC).

 

 

 

Le promoteur immobilier Nexity commence à rencontrer du succès avec son offre de bureaux en bois massif pour les PME, opportunément baptisée « Ywood Business ». « Nous étudions de nombreuses demandes, beaucoup de projets vont être développés et cette offre représentera une part non négligeable de notre chiffre d'affaires sur les exercices 2011 et 2012 », assure Stéphane Bouquet, le directeur d'Ywood Business au sein de Nexity. Pour l'heure, le promoteur a obtenu les permis de construire pour deux opérations Ywood Business : l'une à Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne) où Nexity construira un immeuble pour le compte du conseil général du Val-de-Marne, l'autre à Balma (Haute-Garonne) pour trois bâtiments au sein d'un quartier réhabilité. « Nous avons signé des compromis de vente avec des PME, des TPE et des commerçants », note Stéphane Bouquet.

Si la chape est en béton, la structure du bâtiment est entièrement réalisée en bois massif et les appuis intermédiaires des planchers en « poteaux poutres » lamellés-collés. Un système isolant entre la chape de béton et le plancher bois traite l'acoustique et permet de compenser la faible inertie du bois.

Nexity annonce un prix de vente au mètre carré modéré avoisinant les 2.000 euros, foncier compris, et un délai de mise à disposition des bureaux Ywood Business de six mois au lieu de dix-huit à vingt-quatre mois pour des bâtiments classiques en béton.

 

Une construction en bois permet de réaliser une économie de chauffage d'au moins 30 % par rapport à une structure équivalente en béton. Le bois a, en outre, l'avantage d'absorber le CO2 et sa transformation est peu énergivore. Le promoteur réfléchit à des immeubles en bois de plus grande hauteur, sur quatre étages contre deux actuellement.

 

 

 

Sophie Sanchez pour GreenUnivers
Tag(s) : #environnement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :