Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici un article du blog de Francis Rousseau (3B Conseils) du blog des Energies de la Mer, apportant des précisions sur l'ouverture hier 28 avril de la Commission particulière du débat public (CPDP) pour le projet de parc éolien en mer "des deux côtes", situé au large des côtes d’Albâtre et Picarde face au Tréport (cf.carte). L'évènement a permis d'entendre tour à tour la CPDP et le maître d’ouvrage, La Compagnie du Vent.

 

  les energies renouvelables de la mer

 


La Compagnie du Vent, filiale du groupe GDF Suez, par la voix de son président Jean-Michel Germa et de Jean-Mathieu Kolb, directeur des activités offshore, a présenté le projet qu'elle souhaitait privilégier (le "Projet Large") de même que deux variantes (le "scénario Littoral" et le "scénario Grand Large"). La Compagnie du Vent a insisté sur son intention, tout au long de ce débat, de "répondre aux questions que se pose le public à propos des enjeux et des contraintes liés développement d’un parc éolien en mer face aux côtes d’Albâtre et Picarde."

 

 

la compagnie du vent suez


- « Le projet Large » situé à plus de 14 kilomètres des côtes, compterait 140 éoliennes de 5 MW chacune (hypothèse de base) pour une puissance totale de 700 MW. Il produirait l’équivalent de la consommation électrique annuelle de plus de 900 000 personnes, soit environ 2 fois la population de l’agglomération de Rouen ou près de la moitié de la population picarde. Il éviterait le rejet à l’atmosphère de 1,9 millions de tonnes de CO² chaque année. Il apporterait à lui seul 12 % de la puissance éolienne en mer à installer d’ici à 2020 en France et 4 % des objectifs français de production d’électricité à partir de sources renouvelables. Coût : 1 800 M€.
Les 2 variantes élaborées "Le scénario Littoral" et "Le scénario Grand Large" portent notamment sur l’éloignement des côtes, la puissance installée et donc l’aspect économique du projet, l’impact sur l’activité locale.

 

En voici leur détail :
- «Le scénario Littoral» situé à 5 kilomètres des côtes, compterait 60 éoliennes de 5 mégawatts (MW) chacune (hypothèse de base) pour une puissance totale de 300 MW. Il produirait l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 400 000 personnes, soit environ les ¾ de la population de la Somme. Coût 700 M€.
- «Le scénario Grand Large» situé à plus de 25 kilomètres des côtes, compterait 320 éoliennes de 5 MW chacune pour une puissance totale de 1 600 MW. Il produirait l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 2 millions de personnes, soit l’équivalent de la population de la région Haute-Normandie ou de la région Picardie. Coût 4 800 M€. Au large des côtes de la Somme et de la Seine-Maritime, ce parc serait le premier parc éolien en mer d’une telle envergure à voir le jour en France. Une vingtaine de projets équivalents en taille sont actuellement en projet en Europe.

La Commission particulière du débat public (CPDP) assure qu'elle organisera le débat avec le public, en toute impartialité et neutralité. Elle publiera le compte-rendu des enseignements du débat à l’automne 2010. La Compagnie du Vent disposera alors de 3 mois pour faire part de ses décisions : suspendre le projet, le réaménager ou le valider.
Les deux grands axes autour desquels le débat tournera sont les suivants :

(...)

La réunion d’ouverture ainsi que les 5 tables rondes thématiques seront retransmises en direct sur le site internet du débat sur le lien donné en tête d'article. Les internautes pourront aussi poser leurs questions en direct.
Pour ceux qui ne possèdent pas internet, une permanence sera ouverte les jours de réunions pour recevoir le public de 14 h 30 à 18 h, ou sur rendez-vous dans les bureaux les autres jours.
Pour ceux qui ne possèdent ni internet ni la possibilité de se rendre aux permanences, des journaux relatant les débats seront envoyés par courrier et déposés dans les lieux publics des villes concernées (Mairies, CCI, lieux de vie, Offices du tourisme…)

Quelle qu'en soit l'issue, voilà une implantation de parc éolien offshore dont on ne pourra pas dire qu'elle n'aura pas été menée en concertation étroite et volontaire avec les principaux acteur à savoir les métiers de la mer (pêche, transports maritimes, marine marchande) ; les associations écologiques (défense de l'environnement, protection des oiseaux, chasse & nature...) ; les collectivités locales ; les chambres de commerce & d'industrie ; le MEDDEM ; le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche ; les professionnels du tourisme ; les syndicats mixtes communautés d'agglomérations, communautés de communes ; les industriels et surtout en lien direct avec le public des riverains concernés.

(...)

 

Pour finir l'article veuillez suivre le lien suivant : Projet du parc éolien des deux côtes

Article : Francis ROUSSEAU

 

 

Tag(s) : #NRJ vertes

Partager cet article

Repost 0