Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après des mois de tergiversation, d'investissement pour les sociétés d'exploitation d'hydrocarbures et de mobilisation des associations contre les gaz de schistes, le Gouvernement a donc pris sa descision en faveur d'une abrogation des permis déjà concédés dans le Sud de la France.

 

alberta

 

le Gouvernement annonce que trois permis exclusifs de recherche seront abrogés

En application de la loi du 13 juillet 2011, 64 détenteurs de permis exclusifs de recherche devaient "démontrer la pertinence de la démarche exploratoire (...) de l’activité d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures".

A l’issue de l’instruction des 64 rapports reçus, le Gouvernement a saisi ce jour le Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies (CGIET) en vue de l’abrogation des trois permis suivants :

  1. Nant (détenu par la société Schuepbach), 
  2. Villeneuve-de-Berg (Schuepbach) et,
  3. Montélimar (groupe Total).

 

Permis de fracturation hydraulique

Ces trois permis représentent la totalité des permis demandés en France en vue de
l’exploration de gisements de gaz de schiste.

Pour les 61 autres permis en cours de validité, les détenteurs n’ont pas prévu de rechercher des gaz et huiles de schiste ou y ont renoncé pour se limiter à des gisements conventionnels. Tous ont pris l’engagement formel de ne pas recourir à la fracturation hydraulique.

 

Source : Ministère du Développement Durable

Tag(s) : #environnement

Partager cet article

Repost 0