Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les temps changent ! La pollution lumineuse des villes ne cessent ce progresser. La crise financière n'aura peut-être qu'un effet positif sur notre vie, la proise de conscience de ce gaspillage insencé.

 

 

Night lights

Evolution de la pollution lumineuse en Europe en 1992 et 2010        

Pollution lumineuse : des sources d'économies

Selon les informations du Parisien ayant en premier relevé l'information, le gouvernement s’apprête à publier un arrêté obligeant les « bâtiments non résidentiels » (comprenez les bureaux, commerces, hôpitaux, etc.) à éteindre leurs lumières après 1 heure du matin. 

L’extinction obligatoire des enseignes lumineuses commerciales la nuit entre 1h00 et 6h00, à partir du 1er juillet 2012, devrait permettre en théorie une économie d’électricité équivalente à la consommation annuelle de 260.000 ménages, soit une économie estimée à 170 M€ par an. Propos non confirmés par RTE (Réseau de Transport d'électricité). 

Electricité provenant du nucléaire du charbon ou des énergies renouvelables, n'ont pas le même impact sur l'environnement.

Mais que l'on ne s'y trompe pas trop vite, de nombreuses dérogations amputeront ce projet proche d'aboutir. Ainsi rien n'est spécifié pour les bureaux vides de fin d'après-midi, critiquent notamment les écologistes.


 

Vue satellitaire DMSP

Les satellites DMSP (Defense Meteorological Satellite Program) sont exploités par la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) et surveillent les environnements météorologiques et océanographiques ainsi que les interactions entre le Soleil et la Terre pour le compte du Département de la Défense américain. Les données de l’instrument OLS (Operational Linescan System) des satellites DMSP peuvent être utilisées pour observer les illuminations urbaines. 

 

Source : http://www.esa.int et LeParisien.fr 

 

 


Tag(s) : #environnement

Partager cet article

Repost 0