Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis plusieurs années, quelques sociétés planchent pour résoudre le problème d’approvisionnement en énergie renouvelable, tout en résolvant les problèmes liés notamment à la pollution visuelle de la multiplication de mats et nacelles éoliennes dans le paysage. Pourquoi alors ne pas les installer, loin au large (appelé off-shore) ou …les immerger en mer !?
 
 
 

Une hydrolienne: définition

Une hydrolienne est une turbine sous-marine qui utilise l'énergie cinétique des courants marins. La turbine de l'hydrolienne permet alors de transformer l'énergie hydraulique en énergie mécanique (pales-retor), qui est alors transformée en énergie électrique par un alternateur.
Pour visiualiser l'ensemble des projets hydroliens ou hydrocinétiques répertoriés, téléchargez le document de l'Ifremer : présentation pdf
 
 
 

Avantage des hydroliennes

En utilisant l'énergie marémotrice, les hydroliennes exploitent une énergie
  • inépuisable,
  • non polluante (pas d'émission de CO2 notamment) et,
  • prédictible avec l’utilisation de modèles permettant de prédire avec précision les courants de marée en un lieu donné.
 

Inconvénients des hydroliennes

Les inconvénients pouvant être répertorié pour de telles installations sont :
  • la mise en place de la base en zone de courant
  • l’accessibilité pour la maintenance. Notons que certains modèles étant munis de mats qui permettent une levée du retors et des pales
  • Des études peuvent monter selon les sites des perturbations pour la sédimentation, la flore et les poissons (engeandrant des soucis pour les zones de pêches).
 

Déploiement et exemples d’hydroliennes

L'une des plus grosse "usine" qui devrait sortir d'eau, avance bien.
Située au sud de Strangford, Sea Generation Ltd souhaite installer des champs d'éoliennes sous-marines, utilisant les forces des déplacements des masses d'eaux.
Les sortes d'hydroliennes anglaises de SeaGen : capacité de 1,2MW pouvant alimenter 1.000 foyer anglais.
 
 
La barge venant de Belgique est en place et a débuté son travail.
Les étapes de financement se déroule bien avec l'entrée récente de l'Irlandais ESB International, (l'EDF Irlandais) qui s'est engagé a acheter l'électricité fournit.
Un projet amélioré
Les premiers tests grandeur nature avait déjà pu répondre à de nombreuses contraintes avec l'implantation de SeaFlow en 2003 près de Lynmouth ci-dessous :
image ecolo-trader.fr
La turbine coulisse sur le mât et plonge sous l'eau
 
 
L'usine de construction : es pales et tête d'hydroliennes en construction dans l'usine. Plusieurs exemplaires sont déjà réalisé.
 

image ecolo-trader.fr

 
 
 

Du côté de la France

Le projet d'Hydrohélix s’est enfin concrétisé. Elle a été  immergé dans l’estuaire de l’Odet dans le Finistère -29.
Le choix a été de réaliser une première étape en amont du projet Marénergie. HYDROHELIX ENERGIES associé à son consortium d’industriels a mobilisé les acteurs publics territoriaux et l’ADEME autour du projet de démonstration SABELLA.
image ecolo-trader.fr
(Hydrolienne immergée)
 
Pour l'heure l'hydrolienne, est financée à hauteur de 40 % par la région, le conseil général du Finistère, l’Ademe et les communautés de Brest et Quimper. Reste que le projet initialement prévu n'ayant pu être finalisé faute de financement suffisant, cela ne sera donc qu'un "prototype" mis en place qui sera donc plongé pendant quelques mois.
Cette hydrolienne pilote est construite avec un rotor de 3 mètres, plongée à 20 mètres de profondeur et d'une puissance de 10KW.
Elle sera fortement instrumentée et les données seront transmises en temps réel à la cote pour analyser son comportement et ses performances et son impact sur l'environnement.
 
 

Le projet

D'après la société HYDROHELIX ENERGIES et le consortium, plusieurs objectifs sont à atteindre avec ce projet :
  • Montrer que les entreprises françaises ont des solutions techniques et économiques pour exploiter la ressource hydrolienne des marées 
  • Installer une première hydrolienne française sur les côtes françaises 
  • Acquérir de la connaissance sur la réaction du milieu naturel à l’installation d’une hydrolienne 
  • D’amorcer les discussions avec les utilisateurs de la mer 
  • Informer et sensibiliser la population française et les responsables politiques des enjeux prometteurs de cette énergie encore inexploitée. Le gisement français qui est le deuxième potentiel européen.
 Si l’essai est concluant, le consortium espère bien l'implanter en Bretagne. 
 
 
 

Carte du potentiel hydrolien ou hydro cinétique

 
La carte que l'on trouve sur le site de la société hydroélix est explicite. On voit très bien l'influence du Gulf Stream qui "souffle" avec une intensification des forces entre l'Angleterre et la France.
 
image ecolo-trader.fr
potentiel hydrolien -crédit carte Hydrohélix
Cette nouvelle source d’énergie pourrait donc, à long terme, contribuer significativement à la production d’électricité d’origine renouvelable, en particulier au Royaume-Uni et en France, qui concentre à elle seule 80 % du potentiel européen hydrolien (hydrocinétique), soit une production d’électricité de 10 millions de MWh par an (450Twh/an pour le monde).
 
 
 

Electricité de France –EDF

De son côté la société historique d’électricité en France EDF, exploite depuis la fin des années 90, l'une des premières usine marémotrice situé sur la Rance (Normandie) d'une capacité de 240MW. Au printemps, la compagnie a annoncé le souhait de construire un premier projet pilote de ferme hydrolienne en France.
Le projet aurait 3 à 6 hydroliennes, d’une capacité totale de 4 à 6 MW, pour être installées et raccordées au réseau d’électricité dès 2011 au large de Paimpol (Côtes d’Armor), dans une zone où l’intensité des courants atteint des niveaux parmi les plus élevés d’Europe.

image ecolo-trader.fr


Pour Pierre Gadonneix, Président Directeur Général d’EDF, « EDF, qui est, grâce à l’énergie nucléaire et hydraulique (barrages de montagnes), l’énergéticien le moins émetteur de CO2 en Europe, fait du développement des énergies renouvelables une de ses priorités. Ce projet de ferme hydrolienne, qui s’inscrit dans ce cadre, répond en cela aux travaux du Grenelle de l’Environnement. Les énergies marines constituent en effet une source d’électricité sûre et inépuisable, susceptible de contribuer à répondre aux besoins grandissants en énergie des populations et aux engagements internationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre. ».
 
 
 
Le fait qu'un opérateur tel qu'EDF souhaite se lancer dans la production d'énergie d'électricité hydrolienne, montre que le potentiel de développement moyen et long terme d'approvisionnement sera significatif, comparé par exemple à la biomasse qui reste limité pour l'heure à de petites unitées installées par de petites structures.


Pour plus d'informations n'hésitez pas à visiter régulièrement le blog des énergies de la mer de Francis Rousseau 3B Conseil : http://energiesdelamer.blogspot.com/
 
 
Sources : SeaGen, Hydrohélix, EDF, l'Ifremer
 
Tag(s) : #NRJ vertes

Partager cet article

Repost 0