Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Europe vient de sanctionner la France pour sa mauvaise qualité de l'air dans certaines grandes villes comme Paris, Marseille, Lille ou Lyon, et surtout le manque d'action afin de mieux appréhender et contrôler la qualité de l'air dans ces grandes villes, mais aussi en Europe avec la liste des polluants majeurs. 

 

 

 

Les indices de qualité de l'air en Europe

Afin de rendre homogènes et comparables ces différentes informations, le projet Citeair (Common information to european air) a été mis en place et traite la qualité de l'air de près de 40 villes européennes.

 

Les données ainsi centralisées et normalisées sont actualisées tous les jours, voire toutes heures, à la fois pour la pollution ambiante (dite de fond) et la pollution de trafic (près des axes routiers notamment).

Ces indices prennent en compte les polluants les plus problématiques des grandes villes européennes dont  :

  1. le dioxyde d'azote (NO2),
  2. l'ozone (O3) et,
  3. les particules (PM).

L'appréciation de la qualité de l'air se base sur les réglementations européennes pour les épisodes de pollution et sur les valeurs limites à ne pas dépasser.

Indices de pollution de l'air dans les grandes villes européennes

Qualité de l'air Valeur de l'indice
Très bon 0 à 24
Bon 25 à 49
Moyen 50 à 74
Mauvais 75 à 100
Très mauvais supérieur à 100

 

 

 

Villes Qualité de l'air trafic Qualité de l'air fond
aujourd'hui hier aujourd'hui hier
Brussels 37 37 32 48
Leicester 38 45 23 30
Paris 60 76 33 55
Prague 6 70 42 38
Rotterdam 34 51 31 53
Berlin 31 66 45 59
Bristol 53 61 18 21
Clermont-Ferrand 24 38 30 42
Reims 29 45
Gdansk 38 30
Gdynia 39 31
Oslo 26 40 28 51
Sopot 23 22
Tczew 20 15
Strasbourg 32 79 83 59
Munich 45 52 45 39
Padova 19 41 59 50
Amsterdam 47 55 25 54
Rennes None 50 41
Zurich 33 78 40 36
Stuttgart 56 53 23 42
Basel 41 49 31 38
Rouen 34 40 34 45
Le Havre 50 46 37 38
Toulouse 54 52 38 53
La Rochelle 44 41
Karlsruhe 23 55 45 46
Freiburg 33 47
Mannheim 35 59
Lyon 67 64 39 66
Grenoble 35 51 45 45
Saint-Etienne 42 54 38 46
Valence 28 36 52 58
Montpellier 26 45 65 50
Poitiers 51 43
Angoulême 53 44
Niort None 42 43 37
Orléans 28 39 48 47
Tours 33 54 48 48
Valenciennes 47 41 48 39
Dunkerque 36 29
Lille 14 30 15 26
Sevilla 42 74 101 98
Mulhouse 37 40
Andorra 51
Aix-en-provence 56 59 49 54
Avignon 37 64 46 62
Marseille 56 81 43 81
Toulon None 68 50 56
Nice 27 39 51 60
Cannes 62 68
Perpignan 54 58
Nîmes 31 55 55 50
Martigues 24 53
Arles 8 56
Salon de Provence 39 46
Brno 25 52 49 43
London 49 59 28 21
Maribor 63 50 51 47
Nancy 44 64 32 47
Salzburg 38 38 26 41
Linz 61 74 18 25
Graz 46 47 49 45
Innsbruck 11 30 23 41
Annemasse 45 43
Chambéry 45 42
Annecy 49 54
Bourg-en-Bresse 39 45
Chamonix 21 38 35 33
Almeria 15 26 41 37
Bahia Algeciras 6 19 43 101
Cadiz 33 57 30 42
Cordoba 37 68
Granada 24 45 19 46
Huelva 41 72 34 64
Jaen 62 71
Jerez 28 41
Malaga 35 101
Bexhill None 3
Chichester 15 15
Madrid None 72 68
Eastbourne 11 15
Storrington 22 55
Bordeaux 38 54 46 56

 

 

Voici la liste des polluants atmosphériques:

 

LES POLLUANTS MAJEURS

On connaît bien les thèmes du réchauffement climatique, des pluies acides et du trou de la couche d'ozone. Mais ces problèmes peuvent sembler très éloignés de la vie quotidienne dans nos villes. Par contre, le thème de la pollution de l'air concerne directement les citoyens, les experts de la santé et les décideurs politiques, car elle a un impact sur la santé humaine. L'activité économique est concentrée sur les secteurs urbains qui abritent près de 80% de la population européenne. Les axes routiers, souvent proches de zones résidentielles, sont les plus importantes sources de pollution. Les zones industrielles sont quant à elles souvent éloignées de l'habitat, mais les polluants se déplacent parfois sur de longues distances. L'industrie peut donc contribuer directement ou indirectement à la dégradation de la qualité de l'air ambiant.

La pollution de l'air provoque des effets sur la santé et des effets sur l'environnement. Les polluants majeurs qui posent actuellement problème sont présentés ci-dessous. Les gaz à effet de serre, qui ne font pas l’objet de ce site, ne sont pas mentionnés ici même s’ils ont souvent la même origine (plus d'informations sur les gaz à effet de serre).


Les particules (PM10 et PM2,5)

De composition physique et chimique variée, de source et de taille différentes, les particules qu’on trouve dans l’air sont complexes. On distingue les particules PM10 (de taille inférieure à 10 µm) et les particules PM2,5 (inférieures à 2,5 µm). Les plus fines sont néfastes pour la santé car elles peuvent pénétrer profondément dans l’appareil respiratoire. Les particules plus grosses se déposent sur le sol par sédimentation et ne sont pas forcément inhalées. La principale source de particules PM10 et PM2,5 dans les villes européennes est le trafic routier, en particulier les véhicules diesel. Les valeurs limites sont rarement atteintes.


Les oxydes d'azote (NOx)

Le terme "oxydes d'azote" (NOx) est utilisé pour décrire un mélange de monoxyde d'azote (NO) et de dioxyde d'azote (NO2). Ces gaz proviennent de la réaction entre l'oxygène et l'azote de l'air. Le NO est produit en plus grande quantité que le NO2, mais il s'oxyde en NO2 dans l'atmosphère. Le NO2 est un gaz irritant pour les bronches. Les niveaux réglementaires pour le dioxyde d'azote sont souvent atteints et parfois dépassés dans beaucoup de villes européennes. Les NOx sont émis lors des combustions fossiles que l'on trouve dans certains transports, procédés industriels, ou centrales d'énergie.


 

L'ozone (O3)

L'ozone (O3) que l'on trouve dans l'atmosphère n'est pas émis directement dans l'air, contrairement aux autres polluants mentionnés. C'est un polluant secondaire issu d'une réaction entre le dioxyde d'azote, les hydrocarbures et le rayonnement solaire. A cause du déplacement des masses d'air, les niveaux d'ozone les plus élevés ne sont pas dans les zones urbaines (où une quantité importante de NO est émise par les véhicules), mais dans les zones rurales. L'action des rayons UV solaires provoque la formation de l'ozone. C'est donc un polluant essentiellement estival, observé lors d'un temps chaud et ensoleillé.


Les hydrocarbures (HC) et les composés organiques volatiles (COV)

Les hydrocarbures (HC) font partie d'un groupe de polluants plus large appelé composés organiques volatiles (COV). Ils sont uniquement composés d'hydrogène et de carbone, tandis que les COV contiennent d'autres éléments. Ils sont produits par la combustion incomplète de carburants, ou par leur évaporation. Cette famille regroupe plusieurs centaines de composants aux propriétés très variables. Certains, comme le benzène, sont cancérigènes ; certains sont toxiques ; d'autres n'ont aucun effet sur la santé.


Le dioxyde de soufre (SO2)

Les combustibles fossiles contiennent des traces de composés soufrés, et le SO2 est produit par leur combustion. La majeure partie du SO2 rejeté dans l'air provient des industries, la contribution des transports est faible (excepté le transport maritime). L'exposition au SO2 peut provoquer une irritation des voies respiratoires. Le SO2 est aussi responsable de l'acide sulfurique, créé par certaines réactions atmosphériques, qu'on retrouve dans les pluies acides. D'autre part, les particules de sulfate d'ammonium sont les particules secondaires les plus abondantes dans l'air.


Le monoxyde de carbone (CO)

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore et inodore, produit par les combustions incomplètes de produits à base de carbone, dont la plupart des combustibles utilisés dans les transports. C'est un gaz toxique qui se fixe à la place de l'oxygène sur l'hémoglobine du sang. Cependant, même dans les centres urbains très fréquentés, les concentrations de CO dépassent rarement les normes recommandées pour la protection de la santé.

 

 

 

Sources et références : Air Quality Now  et son auteur Christophe MAGDELAINE, responsable du site, avec l'aimable autorisation d'AirParif et de Citeair fournisseurs des données.

Tag(s) : #environnement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :