Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le constructeur automobile Renault et Sita France, filiale de Suez Environnement, progressent dans leur projet de créer une entreprise commune, spécialisée dans le recyclage des véhicules en fin de vie en France. De son côté la PME Auréa multiplie ses accords de recyclage de plastiques complexes -ailes de voitures par exemple- avec Renault.

 

 

image ecolo-trader.fr

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi recycler sa voiture hors d'usage ?

Deux ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende: voilà ce que coûte le fait de déposer sa voiture hors d'usage dans une casse non agréée.

Pour éviter cela, le ministère de l'Ecologie vient de lancer un site internet didactique : www.recyclermavoiture.fr 

Sur le site vous découvrirez:

  • le cycle de dépollution et de recyclage,
  • donne la liste par départements de quelques 1.300 "démolisseurs" et "broyeurs" agréés.

Une voiture hors d'usage est un déchet. 

 

Renault éco2 

En effet après avoir pris un ascendant sur la securité passive, avec l'obtention des 5 étoiles, généralisée sur la gamme, au crash test indépendant britanique EURO N-CAP, Renault s'est engagé dans une démarche de qualité environnementale remarquable par rapport à ses concurents. 

 

 

La signature ''éco2''

image ecolo-trader.fr

 

 

 

 

Les Résultats de la certifications ISO14001 sont probants

Depuis dix ans, le management environnemental des sites industriels a permis notamment une réduction de : 

 

Lancée en 2007,cette dénomination illustre un engagement écologique sur le cycle de vie du véhicule, afin d'assurer à l'acheteur final (le consommateur) une visibilité des efforts réalisés par le Groupe pour que :  

  1. son véhicule limite ses émissions de CO2 et soient inférieures à 140g/km, ou puisse rouler aux biocarburants, 
  2. sa fabrication s’effectue dans un site industriel certifié ISO 14001, 
  3. il est valorisable à 95% en fin de vie et comprend au moins 5% de plastique recyclé. 

Cela s'est traduit naturellement par l'obtention de la certification ISO 14001 de l'ensemble des sites, qu'ils soient en France, au Maroc (l’usine de Somaca à Casablanca) ou en Russie (l’usine de Avtoframos à Moscou), soit 38 sites.

 

  •  25 % de la consommation d’énergie (kW/ véhicule),
  • 61 % de la consommation d’eau (m3/ véhicule), soit 10 millions de m3 d’eau économisés, 
  • 64 % des déchets générés (kg/ véhicule), 
  • 34 % des COV (composés organiques volatils - kg/ véhicule), 
  • 47 % des rejets de matières toxiques dans le milieu aquatique.

 

 

Laguna 3 et Modus "recyclable"

 

 

 

Pour Laguna III, le taux incorporé de plastiques recyclés  atteint 17% (soit 35 kg), ce qui représente une centaine de pièces plastiques différentes, indique le constructeur automobile.

L’objectif visé consiste à ce que le taux atteigne à l’avenir 20 % du poids des plastiques d'un véhicule, ce qui est déjà proche pour la MODUS.

 

 

 

 

Voici la part des plastiques recyclés du modèle et la part en matière renouvelable sur la MODUS:

 

 

image ecolo-trader.fr

 Renault Modus: part des pièces recyclées et en matière recyclable

 

 

 

 

 

SUEZ Sita

Pour le Groupe Sita, il s'etait déjà engagé dans la filière de déconstruction et de valorisation des véhicules en fin de vie, il y a près de 10 ans, avec une prise de participations dans Indra SA. Ce partenariat avait été renforcé en 2006 avec le développement de Re-source Industries, site pilote de déconstruction industrielle des véhicules en fin de vie inaugurée en février 2007 à Romorantin (41). La société devrait en outre ouvrir une unité de recyclage des chutes de caoutchouc à Noyelles-Godault (62), sur l'ancienne usine Metaleurop que le Groupe a dépollué.

 

  

 

 

 

Indra Investissement 

Pour crééer cette filière, les deux acteurs vont prendre en commun le contrôle d’Indra Investissements S.A.S à hauteur de 50% chacun sur la participation de 80%. Le solde restant étant détenu par son fondateur et Président Manuel Munoz.

Indra Investissements S.A.S. qui fait partit d'Autovinyle (L'Association Autovinyle est le fruit du regroupement d'industriels soucieux de préserver l'environnement mènent une politique de gestion responsable des déchets de PVC tout au long de son cycle de vie) est composé de 180 personnes, et regroupe un réseau d’environ 230 entreprises de déconstruction automobile agréées en France.

 

 

 

AUREA : la société

 

Opérateur majeur dans les domaines de l'Environnement et du Développement Durable, AUREA s'est plus particulièrement spécialisée dans

  • le recyclage des huiles noires moteurs avec ECO-HUILE numéro 1 européen,
  • de l'aluminium avec AFFIMET,
  • du PVC avec RULO numéro 1 européen,
  • des plastiques complexes dont notamment avec le contructeur automobile Renault avec MATEREGE BHS ou BROPLAS,
  • du recyclage des eaux polluées avec RECYCARBO et,
  • du traitement des pneus usagés ROLL GOM numéro 1 européen.

 

AUREA


Sa stratégie de développement s'appuie sur un processus de croissance à la fois en interne et à l'externe.
La vocation première d'AUREA, son Credo : "Créer une véritable dynamique en regroupant les PMI les plus performantes dans ces mêmes secteurs d'activités."

 

 

 

 

 

Recyclage des véhicules

 

Le recyclage se fait autour de 8 axes :

  • recyclage des batteries
  • recyclage des carcasses
  • recyclage du PVC
  • recyclage des fluides
  • recyclage des cables
  • recyclage des pots catalytiques
  • recyclage des pneus
  • recyclage des polypropylènes
  • 

image ecolo-trader.fr

Renault et Auréa  dans le recyclage des voitures

  

 

VHU : Véhicules Hors d'Usage

Les premiers chiffres annoncés portent à 150.000 véhicules récycles par an, et ambitionne de porter le taux de recyclage par voiture à 95% mais à horizon 2015. Un joli effort, mais reste que ce n'est que l'objectif de la mise en oeuvre en France de la Directive européenne du 18 septembre 2000 sur les véhicules hors d'usage (VHU). Ceci doivent obligatoirement faire l'objet d'une dépollution systématique, avant leur élimination, et leurs composants doivent être davantage réutilisés, recyclés ou valorisés.

 


Selon Actu-environnement, le projet a été salué par le ministre de l’Écologie du Développement et de l’Aménagement durables : cette démarche s'inscrit pleinement dans l'esprit du Grenelle Environnement en proposant une solution innovante, mettant en avant les meilleures conditions économiques et écologiques pour le traitement et le recyclage des matériaux des véhicules en fin de vie. Il est aussi exemplaire par son ampleur, s'est félicité Jean-Louis Borloo tout en se réjouissant que ce projet prévoit de créer à terme de l’ordre de 500 à 600 emplois directs.

 

  

 

 

Source : Renault, Suez (Sita) et www.aurea-france.com

Tag(s) : #PME vertes

Partager cet article

Repost 0