Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le pari fou de Renault de lancé son quatrième véhicule électrique "pas comme les autres" est sur le point de démmarer sa vie grand public. Si déjà le consommateur l'a déjà vue, déjà apperçue, mise en scène, la Zoé électrique de Renault offre une petite révolution dans le monde de la voiture électrique, comme nous l'explique Nicolas Stiel à Challenges.

 

zoe renault electrique

 

 

Renault ZOE ELCTRIQUE Innovations en série

Pour donner toutes ses chances à Zoé, rien n'a été laissé au hasard. Côté prix, élément déterminant, Renault la propose à partir de 13.700 euros, déduction faite de la prime écologique, soit le niveau d'une Clio diesel. Ce tarif raisonnable - certaines citadines électriques coûtent 30.000 euros - a été obtenu en dissociant de la voiture la batterie, son élément le plus coûteux. Celle-ci sera louée 79 euros par mois, l'équivalent d'un plein d'essence.

 

ZOe-electrique-Renault.jpg 

 

La petite merveille a aussi été testée sous toutes les coutures (franchissements de gués de 40 centimètres, passage en quelques minutes d'une température de -20 à +80 degrés... ) et sur des centaines de milliers de kilomètres dans les contrées les plus hostiles. Et Renault n'a pas hésité à repousser de quelques mois sa sortie quand des problèmes sont apparus sur la tablette multimédia, au niveau de la planche de bord. Compatible avec un iPad, ce système de navigation est une des principales innovations du véhicule. Les autres (récupération d'énergie cinétique au freinage, climatisation peu gourmande en électricité, pneus à haute efficacité énergétique) permettent de préserver l'autonomie de la batterie (210 kilomètres pour Zoé).

 

zoe renault electrique zoe 


Mais pour l'industrie, l'avancée la plus significative de Zoé, c'est le chargeur électrique qui, pour la première fois, est intégré à la voiture et non à l'infrastructure. Résultat: le coût de fabrication des bornes, qui pourront s'abstenir d'héberger cette technologie, sera divisé par trois ou quatre. "Nous espérons ainsi créer un écosystème pour toutes les voitures électriques, indique Simon Luque, directeur du programme Zoé. Nous avons déjà un partenariat avec Leclerc et nous discutons avec Schneider Electric."  

 

Source : Article Challenges : Le pari fou de la Zoé de Renault

Tag(s) : #mobilité durable

Partager cet article

Repost 0