Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Total a déclaré un accident sur sa plate-forme de Elgin-Franklin en mer du Nord. En l'occurence une fuite de gaz importante. Le groupe réuni en gestion de crise dit étudier toutes les solutions y compris creuser un puits de secours. Cette option sera prise en fonction de la cause qui d'après le groupe proviendrait d'une poche secondaire.

 

TOTAL-fuite-gaz-mer-du-nord.jpg

 

 

TOTAL : Accident de puits en mer du Nord

Selon toute vraisemblance, TOTAL EXPLORATION a subit un accident sur un puit de gaz en Mer du Nord. Pour le groupe il y a deux options pour intervenir.

  1. La première consiste à creuser un puits de secours, ce qui pourrait prendre environ six mois. 
  2. La seconde est une intervention sur la plate-forme pour sceller le puits (...) ce qui serait une option plus rapide", a déclaré à Reuters David Hainsworth, responsable sécurité, santé et environnement chez Total Exploration & Production UK.
  3. A ce jour Jeudi 29 Mars, deux navires transportant des équipements anti-incendie ont pris position près de la plateforme de Total en mer du Nord évacuée à cause d'une fuite de gaz.

 

Selon une porte-parole du groupe, "La fuite provient d'un puits (de gaz) qui a été connecté il y a un an, et d'une formation rocheuse à environ 4.000 mètres de profondeur"

 

TOTAL : Fuite de gaz et répercutions financières

La fourchette des estimations reste très large, variant entre 150 millions et 10 milliards de dollars selon les analyses. Pour les analystes de Bank of America Merrill Lynch, si une explosion avait finalement lieu, "l'impact pourrait s'élever à 10 milliards de dollars" pour TOTAL.

Ce montant inclut la perte des gisements et de la plate-forme et près de deus milliards de dollars pour nettoyer les dégâts environnementaux, mais il exclut d'éventuelles amendes. 

Selon Fitch, agence de notation, TOTAL devrait conserver sa notation crédit AA même dans l'éventualité de la fermeture complète du gisement d'Elgin.

 

TOTAL : Fuites en Mer du Nord et gestion de crise

Outre la mobilisation de 10 à 20 ingénieurs spécialisés, le groupe a fait appel aux services de Wild Well Control, société qui était intervenue pendant la marée noire dans le Golfe du Mexique en 2010.

Total a annoncé lundi avoir cessé la production et avoir évacué son personnel sur place (238 personnes), à la suite de la fuite de gaz survenue dimanche. Le gisement Elgin-Franklin peut produire 280.000 barils équivalent pétrole par jour.

Le nuage de gaz qui s'est formé autour d'une plate-forme d'exploitation pétrolière de Total au large de l'Ecosse après une fuite a contraint Shell à évacuer des salariés de deux plates-formes voisines pour des raisons de sécurité.

La fuite de gaz a formé un nuage suffisamment dense pour être visible d'autres plates-formes de la mer du Nord. Shell a décidé de suspendre, par mesure de précaution, ses activités de forage sur l'une d'entre elles.

Les conséquence pour l'environnement de fuites de condensats de gaz naturels sont nettement moins graves que celles des marées noires pétrolières. Une zone d'exclusion maritime et aérienne a été décrétée autour de la plate-forme.

 

Comprendre l'engouement des pétroliers comme TOTAL pour les gaz de schiste : définition et méthodes de fracturation + situation en France en 2012.

 

Source : AFP et Reuters

 

 

Tag(s) : #environnement

Partager cet article

Repost 0